Listériose ou comment reculer de 20 ans et trouver le Babybel sexy

Publié le par lui-même

Vendredi passé, je suis allé à mon épicerie que j'adore et que je fréquente depuis une bonne douzaine d'années dans le but avoué d'aller me chercher un bout d'époisses et un autre de maroilles. Épicerie qui, sans son énorme comptoir de fromages et de charcuterie, serait une épicerie fine respectable certe, mais sans ce petit quelque chose qui fait d'elle un endroit fantastique.
En entrant, je dis salut à Gianni, fils du fondateur de l'endroit et maintenant proprio. Celui-ci me répond d'un air bien bête. MEs narines font une réaction atypique: une odeur d'eau de Javel féroce dans cet antre de la culture bactérienne motive cette panique qui se transmet assez rapidement à mon cerveau, ce dernier envoyant un message à la zone panique situé tout prêt de la zone extase, dite rabelaisienne.
Oui, le comptoir qui compte dans les bonnes périodes près de 200 fromages différents, et une cinquantaine de charcuteries, était vide. L'acier inoxydable brillait moribondement.  Les inspecteurs de la MAPAQ, Gestapo du bon goût, sont passé.
Voici le moment du billet où je perdrai certainement ma plume onirique pour transmettre mes pensées les plus viscerales  face à cette mauvaise blague que le Québec vit présentement.

J'accuse: Saputto, Agropur et autres Kraft de profiter de l'"apparition" de la Listériose en Ontario pour illiminer la concurrence faite par les petits producteurs, les détaillants spécialisés et les dsitributeirs rebelles. PArce que jusqu'à date, dans ce dossier AU QUÉBEC, c'est les fromages de lait cru qui sont visés. Et les 42 producteurs faisant affaire avec le représentant-distributeur Plaisirs Gourmets sont en interdiction de production jusqu'à résultat des tests. Dans les années 90, le lobby des compagnies spécialisées en produits laitiers (Saputto, Agropur, Kraft, etc) avait tenté de faire passer une loi pour interdire le lait cru, sans succès.
Mais là, avec une maladie, ça passe plus facilement. Le bien être public à le dessus sur tout, bien sûr. S'il y a mort d'homme, on se dote de lois spéciales et hop! à la poubelle ces milliers de kilo de fromages, fruits de savoir-faire et de passion de la part de micro-producteurs.
Mais vous savez quoi? Bon an, mal an, une vingtaine de personnes meurent de la listériose au Canada. Oui. Alors comment expliquer que cette année, c'est l'année de LA MORT, du fromage qui ammène LA PESTE, du fromage génocidaire? Pourquoi le MAPAQ ne s'est pas donné de politique plus serré concernant la Listériose dès le premier cas il y a...20 ans, 25 ans, 30 ans? Bref depuis les premiers fromages de lait crus, ou autres produits pouvant être un bassin fertile à ce genre de contamination bien réelle? PArce que mon point ici n'est pas de réfuter le danger ou la présence de cette bactérie néfaste. ELLE EXISTE. Mais qu'est-ce qui motive véritablement ce lever de boucliers???

La journée que les grosses compagnies de bière en auront assez de la part de marché qu'ils perdent face aux micro-brasseries, pensez à ce billet que vous aurez lu. On parle ici de levures, de culture bactérienne...
Et les méthodes peuvent être similaires: quand Agropur s'est aperçu qu'il y avait de plus en plus de monde qui s'intéressait aux fromages de lait crus, ils ont acheté le fromage Oka et ont essayé de le relancer... Et Labatt, avec leur bière essayant de faire concurrence à St-Ambroise, la St-Urbain...Ça marche pas beaucoup cette bière. tout comme le Oka. Because ceux qui mange le Oka, c'est les gens qui amnge en général le Babybel et qui décident d'être fancy. Comme la St-Urbain: le reste de la semaine je bois de la Bleue, mais quand je suis avec une nouvelle fille, ou quand je suis avec mon patron, je bois de la St-Urbain.






Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

rémi 25/09/2008 19:05

C'est effectivement très dommageable toute cette histoire.  Ce qui l'est aussi c'est le nombre de fautes de français qu'on retrouve ici...forcez-vous un peu ciboire, c'est important ça aussi.

lui-même 25/09/2008 19:22


ah non! de grâce pas une police de l'orthographe DANS MON BLOG!
Un blog, c'est des opinions personnels dans un contexte non-professionel, ou du moins c'est mon cas. Donc Rémi, va donc te promener dans les sites des journaux spécialisés ou non, et laisses donc
tomber mon blog. Et mélanger l'importance des fautes de français au sujet de ce papier, c'est démontrer un manque de rigueur intellectuel et de structure de pensée de ta part. Du moin, ta
réthorique est boiteuse et insignifiante.
Get a life.


alx 15/09/2008 00:07

Et n'oublions pas que tout ça a commencé à cause de produits MAPLE LEAF contaminés. Et qu'ils disent vouloir éliminer les aliments qui seraient possiblement entrés en contact avec des surfaces qui auraient été touchées par des astis de saucisses à hot-dog.C'est trop évident qu'il y a anguille sous roche. J'entendais il y a deux jours un mec à la radio de radio-canada remettre carrément en question la production des viandes et fromages du terroir à cause de cette histoire. CAVE!Mais où est le criss de liens entre MAPLE LEAF et les petits producteurs de fromages fins?Ils ont vider la marché Atwater de TOUT ses fromages hier! TOUT les fromages! C'est une équatombe.

Anouk 14/09/2008 22:17

Penses-tu qu'ils vont aussi trouver des armes de destruction massive dans les fromages? À force de chercher...Les tonton-MAPAQ ont même vidé l'Échoppe des fromages, à St-Lambert, cette semaine (pour écouter l'entrevue avec le propriétaire à Desautels : http://www.radio-canada.ca/regions/Montreal/2008/09/12/006-fromages-saisies_n.shtml)