Carnet de résidence #4-5-6-7-8: Bruxelles, Westmalle tripple, mini post-partum, Mario Dumont, tivi et tartiflette

Publié le par lui-même

De retour de Bruxelles, après 10 jours de dur labeur et de dures beuveries.
Oui, pour ceux qui disent que l'on est vernis d'être artiste, rien faire et partir en voyage, comme si c'était des vacances, hé bien non, des fois on travaille. Et particulièrement quand un festival très mal organisé t'invite. Oui, c'était une organisation simplement merdique. Un technicien pour deux salles. Devis technique envoyé un mois à l'avance non-respecté. 3 personnes qui s'occupe du festival, festival tricéphale qui a lieu à Lille, Mon et Bruxelles. Budget ridicule. Et le plus chiant, c'est qu'on est en Belgique et que les gens sont fichtrement sympathiques! Mais là, à un moment donné, votre très gentil interventionniste à la moutarde lente, mais quand même, elle monte. Et elle a monté jusqu'à l'organe sensoriel qui nous permet de sentir. Et il a peté les plombs!!! Le lendemain, j'avais un technicien de son juste pour moi, 4 caisses de son de bonne qualité, et un énorme mixer de course. Fiou.
Bref, les 6 jours avant notre spectacle ont été des journées de résolutions de problèmes.
On a tout de même rigolé comme des fous.
La dernière journée que l'on présentait notre show, nous sommes arrivés 4 heures avant...les gens du festival! In croyable, non? Donc, pour nous venger, le dîner était payé par le festival à tout les jours. Nous allions toujours nous chercher des délicieux sandwichs en face. Sandwich entre autre au tartare de boeuf-parmesan-roquette. Ça coûtait pas très cher à l'organisme et nosu ça nous permettait de manger rapidement. Donc vengeance: nous sommes allé manger de la tartiflette au marché de Noël accompagné d'une généreuse bouteille de blanc et suivi d'un vin chaud à la canelle. La facture au festival, tiens!
Je me suis noyé dans la Westmalle tripple, la meilleure des belges.
Je suis revenu en résidence ici à Hull, ville très sexy. Mini post-partum d'après voyage accompagné d'un énorme lendemain de veille de 9 jours de fête. Et surtout une envie de voir ma famille.
Je me réfuge dans la tivi pas de câble que j'ai dans ma résidence ainsi que dans la joie de voir l'ADQ s'être fait rossé adéquatement et de voir Mario quitter la tête de ce partie de morrons.
On se réconforte dans ce que l'on peut en fait.

Commenter cet article