Côtes Levées à la Interventionniste et sa marinade "réacteur 4"

Publié le par lui-même

Ahhh.....
Aujourd'hui, c'est un grand jour pour vous, mes petits interventionné(e)s. Vous êtes tellement gentils que j'ai décidé de vous donner ma recette de côtes levées et sa marinade "réacteur 4". Vous êtes prêts?
On achète des côtes levées de dos bien charnues.
On les plonges dans de l'eau salée bouillante (j'utilise du gros sel de mer de Guérande). Si vous le désirez (c'est ce que je fait habituellement) ajoutez des carottes, feuilles de céleri et de laurier dans l'eau; c'est pour les gens qui se plaindraient qu'il n'y a pas de légumes dans la recettes.
Après 40 minutes de gros bouillon, on sort les côtes et on les places dans un bol creux qui peut recevoir les côtes dans leur pleine longueur. Jetez l'eau ainsi que les "légumes".
Que doit-on faire maintenant? LA MARINADE!!!!!!!!!
Une bouteille de sauce chili Heinz, du vinaigre (moi j'utilise du vinaigre de tomate), du miel (disons le 1/3 de la bouteille de chili...), de l'ail haché finement, de la sauce épicée vietnamienne
Sambal ulek(au goût), de l'oignon déshydraté(un peu), de la fumée d'hickory liquide (on peut se permettre de mettre plusieurs gouttes. De toute façon, on prend son doigt et hop! on le plonge dans la marinade pour savoir si cela nous convient) et du whisky (soyez généreux, il faut qu'on sente le goût de). Donc on mélange tout ça et on enrobe généreusement les côtes. Il faut que les côtes soient innondées de ce mélange épais et goûteux.
Et vous oubliez vos petits amis porcins 24 à 48 heures dans le frigo.
Vous les sortez une heure à l'avance pour qu'elle chambres.
Vous les faites cuire sur le Grill de votre barbecue ou dans le four; souvent, vous allez avec un pinceau badigeonner vos bestioles avec les reste de la marinade qui se trouve dans le fond du plat. Quand la couche est d'une belle couleur et caramélisée, vous m'envoyez un email et je vais goûter si vous pouvez recevoir le titre de sous-Interventionniste, catégorie ribs.

Publié dans interventionniste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article