Cap-Tourmente

Publié le par lui-même

Mes interventionné(e)s chéries,
J'ai pensé à vous hier en allant me promener à Cap-Tourmente, endroit magnfique en tout temps certes, mais surtout à ce moment-ci de l'année et à l'automne. Des milliers d'oies blanches y sont pour se reposer et se prendre un petit lunch en attendant leur départ.
J'ai pris quelques photos: 

 

 

 

    

 

 

                                                                                                                                              












Le plus impressionnant, c'est l'atterissage...



Le all-you-can-eat des oies...














Et soudain, j'ai vu ce panneau:
















Oui! Il y a des gens qui tire sur ces bestioles!
Des oies sauvages, c'est pas mangeable! Ce qui me pousse à croire que c'est un désir intense de tuer quelque chose de vivant.
La seule recette intéressante d'oie blanche, c'est celle-ci:
Vous déposez sur trois pierres plattes (comme on en retrouve sur le bord de la mer) disposeées dans une casserole, une oie blanche adulte.
Vous versez 1 litre de vin rouge ( bourgogne), sel, poivre, laurier et baies de Genièvre.
Cuisson au four de 3/4 d'heures à 400.
On retire et on ajoute un verre de cognac. On retourne la bestiole dans le four pour 30 minutes.
On retire et on verse 1 verre de whiskey. On retourne dans le four encore une demie heure.
On retire et on ajoute 300 ml de rhum brun. Dans le four 5 minutes.
On retire la casserole du four, on prend l'oie, on la crisse à la poubelle et on mange les pierres!!!!

Publié dans interventionniste

Commenter cet article

Boris 24/05/2006 04:06

LOL !