Des mongols à Marseille

Publié le par lui-même

Il n'y a pas seulement que du pastis, des olives et du savon à Marseille. Il y aussi des mongols, et surtout une vie de ville vraiment au goût de l'Interventionniste lui-même. C'est vivant. C'est le bordel. Ça bouge. Et ça rend gaga. La preuve? Ici.
J'ai rencontré Olivier, chez qui je faisais dodo, et qui s'occupe d'une médiathèque alternative , Data. Concept et endroit fichtrement  intéressant.
Et j'ai rencontré Pakito, fondateur de Dernier Cri, genre de maison d'édition, de distributeur, de collectif vraiment mongol de sérigraphie-bd-création destroy. Ils produisent un recueil ou plutôt une revue graphique vraiment bien grasse, Hôpital Brut. Je vous conseille de mettre la main là-dessus. Ça coûte cher, mais c'est un travail de qualité, à petit tirage, sérigraphié.

Publié dans interventionniste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stefanika 28/12/2006 09:21

Si je me souviens bien, il y a déjà existé un Empire Mongol.Serait-ce sa Renaissance?