XM et Syrius veulent se fusionner: la radio satellite et les droits d'auteurs.

Publié le par lui-même

La radio satellite, c'est la renaissance de la radio. C'est ce qui te permet d'écouter, de choisir une station qui diffuse le genre de  musique que tu affectionnes, 24h sur 24h. Le public paie un montant équivalent au câble par mois. Et paie un bon montant pour le récepteur. Et tu piges dans une banque de plusieurs centaines de stations en Amérique du nord. Surtout étatsuniens. Quand  tu voyages sur la route (pensons aux camionneurs par exemple), hé bien tu peux écouter ta station favorite peu importe la région où tu te trouves, que ce soit à Ajax, Lac La Biche, Cap Pelé, Norman Wells, Chilliwack, Nigadoo, Des Moines, Akron, Appomattox, Corpus Christi, Enterprise, Kalamazoo, Tuskegee, Narragansett, Doctor Phillips ou n'importe quelles autres villes en Amérique du Nord SANS CHANGER DE POSTE!
Les deux compagnies offrant ce service, XM et Syrius veulent fusionner.
Et voici ce que le président de Canadian Satellite Radio Holdings, partenaire canadien de l'américaine XM Satellite Radio Holdings, inscrite à la Bourse de Toronto, disait au journaliste de l'Associated Press : "C'est une grande nouvelle pour l'industrie de la radio par satellite en Amérique du Nord et cela pourrait profiter aux clients, détaillants, partenaires et actionnaires".
Dans ce dossier, et croyez votre Interventionniste, il suit depuis un bout le cas des stations de radio satellites, avez-vous remarqué qu'on ne parle jamais des artistes? Ce que je veux dire, c'Est que pas d'artistes qui crées, pas de radio spécialisée en musique émergente, ou country, ou classique, ou. Et, je vous le confirme, le développement de la radio satellite se fait SUR LE BRAS DES ARTISTES. Pourquoi? La commission des droits d'auteurs du Canada n'a pas encore émis de closes concernant les redevances que doivent débourser les stations comme cela se fait sur les ondes hertziennes, ou tout autres endroits où l'on peut entendre de la musique (restaurant, ça te prend un permis pour mettre de la petite musique platte en background, la musique dans l'avion quand tu n'es pas encore décollé, c'est pas le même tarif/permis que quand tu es dans les airs, l'ascenseur, il y a un tarif particulier, etc). Donc, la Commission du droits d'auteur a vu comme tout le monde l'arrivé de la radio satellite, en a attendu parlé avant que ça sorte comme tout le monde, regarde le train passé et c'est les créateurs qui se voient diffuser sur les ondes de stations de radios plusieurs fois par semaine sans toucher une cenne. Ils vont statuer dans combien de temps? Et pendant ce temps-là, hé bien on annonce que c'est une grande nouvelle pour l'industrie de la radio par satellite en Amérique du Nord et cela pourrait profiter aux clients, détaillants, partenaires et actionnaires.

Publié dans interventionniste

Commenter cet article