Alter Ego ou plutôt Docteur Jekyll & Mister Hyde. Entre le mépris et la consternation.

Publié le par lui-même

Des interventionné(e)s de la région de Nicolet-Yamaska m'ont téléphoné hier puisqu'ils savaient comment j'éprouvais beaucoup de respect envers un copain de longue date, j'ai nommé Érick d'Orion.
Érick d'Orion ressemble à ceci:
Mais voyez-vous, un candidat de la bucolique région de Nicolet-Yamaska représentant l'ADQ, parti de droite avec des idées, disons franchement, des idées et des propositions qui pourrait faire reculer le Québec et faire plaisir à des auditeurs de Jeff ou de monsieur Champagne , a pour nom Éric Dorion . Il ressemble à ceci:
Méfiez-vous des apparences! d'Orion est gentil, intelligent, ouvert d'esprit, très joli, jovial, pertinent, diplomate, à un sens de l'humour raffiné, il est raffiné, poli, généreux, sobre, sait quand arrêter, sportif, sensible et possède un très gros p...ersonnalité.
Dorion, l'adéquiste ou plutôt l'adékyste, est machiavélique, borné, pingre, impertinent, accuse certains retards d'apprentissage, peu fier de sa personne, raciste, impoli, à tendance à s'emporter pour rien, boit beaucoup trop, ne s'occupe pas des autres, etc.
Bref, Dorion fait de l'ombre à d'Orion.
Soyez assuré que l'Interventionniste s'occupera de l'affaire le plus rapidement possible.
(Petite note au Directeur des Élections du Québec: l'article que vous lisez ici n'a pas été financé par Québec Solidaire ou autres sales communistes/socialistes/rêveurs. Merci.)

Publié dans interventionniste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Yves 06/03/2007 17:42

Y a des choses qui s'inventent pas:
PC - Bécancour -- Le candidat de l'Action démocratique du Québec (ADQ) dans Nicolet-Yamaska réservait une petite surprise aux journalistes venus assister, hier matin, au lancement de sa campagne électorale.
Éric Dorion avait invité, pour le présenter, l'auteur, compositeur et interprète Marc Hamilton, rendu célèbre, à l'été 1970, par la chanson Comme j'ai toujours envie d'aimer.
Marc Hamilton a vanté la ténacité d'Éric Dorion, son audace et son caractère résolument humaniste.
«Son dévouement envers les centaines de bénéficiaires qui ont fréquenté son centre a changé leur vie. Son dévouement pour la circonscription changera la vie de toute la région.»
Reconnaissant envers le fondateur du centre et lui-même membre de l'ADQ, M. Hamilton entend passer une partie du mois de mars dans Nicolet-Yamaska pour appuyer le candidat.
Quant à la chanson Comme j'ai toujours envie d'aimer, elle a été traduite en 12 langues et tourne toujours dans 72 pays. Elle a été intronisée, le 28 janvier dernier, au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens, ce dont M. Hamilton s'est dit très fier.
 

clache 05/03/2007 22:23

Ha! ouache, yé don ben épeurant l'Adékyste

.:J3SS3:. 05/03/2007 13:24

Hehe! Tu devrais faire imprimer des gros stickers avec ta face enveloppée dans le saran-wrap et allez les coller par-dessus sa face sur ses pancartes électorales.