San Francisco, décembre 1999

Publié le par lui-même

Tiens, aujourd'hui, en promenant le teckel interventionniste, je pensais à une histoire qui m'est arrivé il y a 8 ans. Et je me disais qu'étant donné que ça faisait 2 semaines que je n'avais rien écrit, j'avais besoin d'une bonne histoire pour vous remercier de ce délai.
Alors, à l'époque je partageais ma vie avec une fille qui, tout étant québécoise, avait la nationalité étatsunienne. Elle était, et est toujours, joaillière. En 1998, nous étions partie ensemble en voyage de noce sur la côte Ouest et avions demeuré un bon gros 4 mois et demi en Californie, en grande partie dans le nord de San Francisco, Mendocino County. Et nous avions eu la chance de visiter SF, et même de voir le potentiel de pouvoir vendre des bijoux sur la rue, le système municipale concernant les "buskers", ou artistes de la rue, est très bien régi.
Donc nous sommes retourné en novembre-décembre afin de faire une passe de fric légalement puisque que mon épouse de l'époque pouvait obtenir un permis pour vendre dans le centre ville ses bijoux, ancêtres de ses créations actuelles. Nous avions trouvé un hôtel sur Grant Avenue, vraiment dans le centre-ville et à deux pas de l'endroit où vendions nos bijoux, soit à côté du Macy's. Et on nous louait la chambre pour 200/semaine, ce qui n'était vraiment pas cher.
Comme beaucoup d'hôtels à SF, même les plus luxueux, les douches sont sur l'étage. Bref, pas de douche dans ta chambre.
Nous finissions nos journées à 16h30-17h. Cette journée-là, nous avions vu dans le journal qu'il y avait un concert super intéressant en soirée. Le plan, c'était d'aller à l'hôtel, prendre une douche, aller au resto et aller au show. Mais c'était un plan, plan qui n'a pas été tout à fait respecté...
En arrivant dans notre chambre, on niaise un peu. Soudainement on entend un son d'être humain dans le passage, du genre quelqu'un qui force. Un "mmffgrhhhh" genre. C'est tout. Une minute après le son, on prépare nos trucs pour aller prendre une douche. Mon ex-épouse se dirige à l'extérieur de la chambre et s'engage dans le couloir. Moi je vérouille la porte. Je vois S (ex-épouse) qui se revire vers moi avec un regard apeuré et nerveux et qui dit "Interventionniste, c'est vraiement pas normal, vraiment pas normal, vraiment pas normal,..."Je vais voir très rapidement qu'est-ce qui n'est pas normal et là, dans le corridor menant à la douche...
Comme dans un film, ou une photo de scène de crime, une traînée de 10 au 15 mètres de sang sur le mur, une main qui essaie de se tenir sur le mur, et au bout de cette traînée, par terre, un corps inerte avec une marre de sang situé juste à côté du cou. Vous comprennez la réaction de S?
Comme un pro, j'éclate de rire! Oui!!! J'éclate de rire, réaction nerveuse incontrôlable. Tout en riant je dis à S, "entrons dans notre chambre le plus rapidement possible". Dans la chambre, la première réaction c'est de s'habiller et de foutre le camp pour la soirée, aller voir notre show et faire comme si nous n'avions rien vu!!! Oui, c'est la première réaction que nous avons eu!!! Aller voir notre show, that's it, that's all!
Bon, on s'est vite rendu compte que c'était méga cave et qu'il fallait prévenir la personne responsable de l'hôtel. Mais attention, comment se rendre au "front desk"? C'est que, le monsieur étendu par terre en boxeur, la flaque de sang s'agrandissant à côté de sa tête, il ne s'est pas rendu là à cause d'une vilaine coupure en se rasant. L'agresseur peut vraiment être dans les parages. Ok. On prend l'escalier de secours, on descend de deux étages et on va avertir la fille au front desk, et après on s'en va souper, et on va à notre show. Facile. Mais arrivé sur l'étage, encore peur. PAs de problèmes, j'ai un opinel sur moi. (Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est un opinel, disons que tu peux faire peur à des champignons sauvages avec ce couteau, guère plus...). Sors mon arme blanche et j'Avance dans le couloir avec. Enfin au front desk, on explique à la fille qu'il faudrait comme contacter la police. "Wait, I'm gonna check this out before calling SFPD". Non, non, non. C'est pas nécessaire d'aller voir, apelle tout de suite madame vous-devez-certainement-exagérer-espèces-de-canadiens-qui-s'énervent-pour-un-rien. Elle nous écoute. Sûrement que le débit de nos paroles et notre tronche de gens qui viennent de découvrir un possible cadavre aida à être convainquant.
"Bon, on a fait notre devoir, on peut aller voir notre show".
Ben non, l'Interventionniste! C'est que nous sommes maintenant les premiers témoins occulaire!
Alors qu'est-ce que ça fait un premier témoin occulaire? Ça réponds aux questions des agents, des détectives et des enquêteurs pardi! 75 fois la même histoire. Et surtout des petits détails anodins, comme "qu'est-ce que vous alliez voir comme show ce soir?", le tout pour savoir s'il y avait une faille dans notre histoire.
Hé bien, on s'est couché à 5 heures du matin après les interrogations de la police.
La direction de l'hôtel nous a transféré à un autre étage, dans une chambre AVEC douche pour s'excuser de l'accident.
La personne est bel et bien morte, assassinée d'un coup de couteau à la gorge.
Nous prenions notre douche une minute plus tôt et qui sait ce qu'il serait passé?
La gérante de l'hôtel, après l'arrivé de la police, demanda ce qu'elle devrait faire avec la scène du crime "so much blood everywhere!". L'agent lui dit de simplement laver. Même que dans les pages jaunes, il y a une section "crime scene". Oui! des spécialistes dans le nettoyage de scènes de crime!
J'imagine que c'était trop cher, parce que le lendemain, Pedro, un des 5 mexicains qui travaillait à la maintenance, passait la laveuse à tapis sur les caillots de sang séchés en sifflotant avec sa petite radio qui le suivait partout et qui diffusait de la musique latino. Une scène digne d'un film de Tarantino!

Publié dans interventionniste

Commenter cet article

Sophie 11/04/2007 21:16

Salut L'I !!!!!Cool! C'est tellement comme ça que ça s'est passé en plus!Histoire trash quand même hein?Tu devrais aussi écrire celle de chez Michael, où l'on a compris qu'on était vraiment "trustable" et naifs!!!!À +

Clache 10/04/2007 21:48

Aille euzzz ôtes ils l'ont les Amaricains!!

::J3SS3:: 10/04/2007 13:45

J'aime bien la finale avec Pedro qui lave le tapis en sifflotant. On imagine bien la scène, c'est visuellement  puissant. Ça ferait une bonne toile.

LadyW 08/04/2007 13:03

C'est toujours bizarre comment la réalité peut passer du super banal (genre prendre une douche) au franchement X-Files (cadavre gisant dans la dite douche) en l'espace d'une demi-seconde.  On a tendance à l'oublier... Surtout quand on est un peu naive nature comme moi ; ) Bonne histoire et contente de te lire à nouveau!
 

david t 08/04/2007 09:48

tu me l'avais déjà racontée celle-là, mais je ne m'en lasse jamais.  quel talent!