Une autre réponse du Bloc Québécois, cette fois-ci beaucoup plus claire...et plus encourageante.

Publié le par lui-même

Le 2 octobre

Bonjour,

Dernièrement, vous nous avez fait part de vos inquiétudes relativement au programme de musique spécialisée dont les  budgets seront fondus à d’autres volets à partir du printemps 2010.

Comme nous vous en faisions part dans une lettre précédente, nous suivons cette question avec beaucoup d’intérêt de façon à ce que des sommes soient dégagées afin de permettre d’aider financièrement les artistes qui en ont besoin parce que leur musique est justement « spécialisée».   En tant que porte-parole du Bloc Québécois en matière de Patrimoine,  je me suis engagée à appuyer ou à initier toute mesure pouvant aider à rétablir une forme de financement adéquat pour ce secteur de la musique.  Une offensive s’organise présentement et j’y travaillerai en collaboration avec d’autres collègues.  Je vous tiendrai bien sûr au courant des développements à ce sujet. Il est même possible que je fasse appel à votre expertise le cas échéant.

Le 30 septembre dernier j’ai discuté de la question lors d’un débat d’ajournement. Voici d’ailleurs des extraits :

Carole Lavallée

« Je me demandais, et surtout, je lui demandais s'il se rendait compte que les politiques culturelles du ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles<http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/GetWebOptionsCallBack.aspx?SourceSystem=PRISM&ResourceType=Affiliation&ResourceID=128706&language=2&DisplayMode=2> n'aidaient pas les artistes, mais qu'au contraire elles leur nuisaient. Évidemment. c'était dans le contexte des réductions de programmes qu'il avait faites en août 2008, dont les programmes PromArt et Routes Commerciales. Il avait réduit les sept programmes pour un total de 25 millions de dollars. PromArt et Routes Commerciales n'étaient que deux de ces sept programmes. »

« Plus récemment encore, cet été, le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles<http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/GetWebOptionsCallBack.aspx?SourceSystem=PRISM&ResourceType=Affiliation&ResourceID=128706&language=2&DisplayMode=2>, n'ayant absolument rien compris, a récidivé et a réduit le volet Diversité de la musique canadienne. Cela continue. De nombreux artistes sont laissés pour compte à la suite de l'annonce de la dissolution du fonds de la diversité de la musique. C'est 1,3 million de dollars que ce ministère a encore enlevé aux artistes.

En effet, 80 p. 100 des artistes qui avaient accès à ce fonds n'ont aucune autre forme de financement. C'est encore un autre pan de la vie culturelle qu'on ferme à clé et on renvoie des artistes chez eux. Il n'y a pas de nouvel argent dans ce que le ministre a annoncé pour le Fonds de la musique. Par ailleurs, il faut plus d'argent pour l'industrie de la musique, tout en gardant le montant géré par le Conseil des Arts du Canada en ce qui a trait à la musique spécialisée. »

« …Les créateurs de musique jazz, de musique du monde et de musique contemporaine contribuent à la diversité de la culture. C'est ce qu'on doit comprendre et c'est ce que le ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles<http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/GetWebOptionsCallBack.aspx?SourceSystem=PRISM&ResourceType=Affiliation&ResourceID=128706&language=2&DisplayMode=2> doit comprendre. Il n'y a pas que le divertissement dans la vie. Ces créateurs sont à l'origine même de la création de la musique… »

«…Je pose à nouveau ma question au ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles<http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/GetWebOptionsCallBack.aspx?SourceSystem=PRISM&ResourceType=Affiliation&ResourceID=128706&language=2&DisplayMode=2> et au secrétaire parlementaire du ministre du Patrimoine canadien<http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/GetWebOptionsCallBack.aspx?SourceSystem=PRISM&ResourceType=Affiliation&ResourceID=128861&language=2&DisplayMode=2> qui le représente: se rendent-ils compte que ces politiques n'aident pas les artistes, mais qu'au contraire elles leur nuisent? »

Soyez assuré que les députées et députés du Bloc Québécois s’assureront toujours de défendre les intérêts des artistes et artisans québécois.

N’hésitez pas à me contacter si de plus amples informations vous étaient nécessaires.

Veuillez agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

La députée de Saint-Bruno—Saint-Hubert
et porte-parole en matière de Patrimoine,





Carole Lavallée

Commenter cet article